Terroir

Pomerol,
une petite superficie aux
grandes variétés de terroirs

L’AOC Pomerol se situe dans la région du Libournais sur la rive droite de la Dordogne juste en amont de sa confluence avec l’Isle. Son vignoble est favorisé par sa proximité avec la ville de Libourne, qui dispose d’un port depuis 1269 pour exporter les vins. L’appellation Pomerol compte aujourd’hui environ 800 ha et 140 producteurs avec une moyenne de 6 hectares, pour une production annuelle de 31 000 hectolitres de vins rouges.

Malgré sa petite superficie, elle est composée de terroirs riches et variés : argile bleue, argile pure, graves sur argiles, sables, graves sur sables, oxydes de fer (appelé aussi « crasse de fer ») lui permettant de produire des vins d’excellence.

A l’origine une terre d’accueil
des pèlerins…

Le développement du vignoble se fait au XIIe siècle lorsque l’odre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem s’installe et aménage un hospice à Pomerol pour les pèlerins en route vers Saint-Jacques de Compostelle.

A cette époque, l’hospice de Pomerol était réputé pour son accueil ainsi que la qualité et les vertus de son vin. Détruit pendant la guerre de cent ans, le vignoble est ensuite replanté au milieu du XVIIIe siècle, avec des cépages rouges (merlot, malbec, cabernet franc) à la place de cépages blancs.

Les vins de Pomerol bénéficient à ce moment là d’une faible notoriété.

…puis, une terre de négoce

A la fin du XIXe siècle, suite à la crise du phylloxéra, le vignoble est replanté majoritairement de merlots. La notoriété des vins de Pomerol s’améliore, au même titre que les ventes, notamment grâce à l’immigration des corréziens et à la construction de la ligne de chemin de fer Paris-Libourne.

En effet, à cette période de l’histoire, les Corréziens achètent des domaines et font découvrir leurs vins en France et à l’étranger.

La naissance de l’AOC Pomerol

Dans les années 1900, les viticulteurs se réunissent et font des achats en commun. Solidaires, ils créent un syndicat viticole et agricole afin d’améliorer leur vin et de protéger l’appellation Pomerol.

L’aire AOC est délimitée en 1928, reconnue en 1936, puis révisée en 2011.

L’AOC Pomerol est aujourd’hui réputée notamment pour ses Grands Vins tels que Pétrus, Trotanoy, Clinet, Petit Village ou encore Gazin.

Une appellation prestigieuse

A la différence des appellations du Médoc, des Graves, Pessac-Léognan et Saint-Émilion, cette appellation ne dispose pas de classement officiel mais est reconnue au même titre que ses appellations voisines.

Comme pour toutes les appellations du bordelais, le climat est favorable au développemet des vignes : il est tempéré et assez chaud avec une répartition homogène de la pluviométrie.

A Pomerol, le merlot est le cépage principal, mais est accompagné d’autres cépages bordelais tels que le cabernet sauvignon (8%), le cabernet franc (10%), le malbec (2%).

Un vignoble remarquable
dans un terroir d’une
grande richesse

Situé dans la commune de Pomerol, à l’ombre du clocher, et à moins de deux kilomètres du célébre Château Pétrus, le vignoble de 7 hectares du Château du Domaine de l’Église se compose majoritairement de merlot (95%), avec une pointe de cabernet franc (5%).

Les vignes d’une moyenne d’âge de 40 ans se développent aisément dans le terroir riche de l’appellation Pomerol sur des sols de graves, d’argile et de crasse de fer.